Newsletter


Devant le nombre croissant de créateurs d'entreprises optant pour le statut SASU, nos braves législateurs envisagent de le dissocier de celui de SAS et de le réformer.
En effet, certains de ces braves gens, qui n'ont jamais créer eux-même une entreprise ou un emploi (à l'exception de ceux réserver à leur proches ou à des relations), le trouve "trop avantageux" pour leurs créateurs.

On ne sait encore à quelle sauce seront mangés les futurs SASU et leurs dirigeants mais on peut déjà supposé quelle sera amère et peu digeste.